La glossophobie ou la peur de prendre la parole en public n’est pas une fatalité.75% de la population serait touchée par cette peur. Vous en faites peut-être partie.Convaincre un auditoire sans laisser transparaître le moindre stress n’est chose facile.

La prise de parole génère souvent de la peur chez l’orateur.Les mains moites, le cœur qui bat la chamade, des tremblements dans la voix, une jambe qui s’agite nerveusement, c’est le stress qui nous envahit.

gérer son stress avant de parler en public

La peur de parler en public provient d’un manque de confiance en soi, qui peut toutefois être résorbée. Une impression qui se dissipera certes au fur et à mesure des prises de paroles.

Gérer l’angoisse n’est pas impossible. Nous allons vous donner quelques conseilspour mieux gérer cette situation.

Travaillez votre respiration

Avant de devenir un habitué des estrades, vous pouvez d’ores et déjà vous entraîner à travailler votre respiration .

La respiration ventrale vous aide à ne pas bloquer l’air dans vos poumons mais à le faire descendre au niveau du ventre. Après avoir gonflé volontairement votre ventre, yeux fermés et sourire aux lèvres, vous relâcher lentement l’air accumulé.

Une pratique régulière de cet exercice permet de s’exprimer plus doucement et aide à se sentir plus calme au moment de parler en public.

Pour ralentir les battements du cœur, on peut pratiquer des exercices respiratoires. De grandes inspirations et expirations à répéter au moins 5 fois.

Il faut bien se préparer

Sachez qu’il existe quelques astuces pour vous permettre de gommer un peu votre trac. Tout doit se baser sur bonne préparation !Ainsi, rien de mieux que de préparer le contenu de son intervention pour se rassurer avant une prise de parole. Une personne qui n’est pas prête sera beaucoup plus stressée. Si elle a préparé le message qu’elle veut communiquer, elle sera plus sereine. Pour cela, il y a plusieurs méthodes. Vous pouvez par exemple lister les éléments sur lesquelles vous souhaitez intervenir. Vous pouvez également vous aider uniquement de mots clés sur une fiche.

L’environnement peut être un facteur aggravant le stress. Pour le faire tomber, il suffit d’arriver plus tôt sur les lieux.Cela vous permettra de vous familiariser avec la salle et d’avoir le temps de rencontrer l’auditoire. Vous pourrez ainsi apprivoiser l’environnement dans lequel vous serez.Prévoyez d’être en avance pour bien repérer les lieux et vous situer par rapport à l’auditoire.

Profitez de cette occasion pour tester le matériel et les différents supports que vous utiliserez. Le coup de la panne est fréquent lors d’une présentation. En testant le matériel, le rétroprojecteur ou l’ordinateur vous éliminerez les sources de déconcentration et de stress.

Vos proches peuvent vous aider et vous donner leur avis sur votre présentation. Leurs recommandations sont parfois utiles pour donner du rythme à un discours. Ces conseils vous aideront à mieux gérer le stress. Certes, les résultats seront plus longs à venir, mais vous n’aurez plus peur de prendre la parole devant ce public que vous avez appris à connaître.